• L'édito de Beforgo
  • L'édito de Beforgo
  • le 17 mai 2018
Argentine

Le voyage comme thérapie 

« Wanderlust » n’a pas son équivalent en français. C’est une envie irrésistible de voyages, d’aventures, de monter dans un moyen de transport et de ficher le camp !

L’attraction du voyage va bien au-delà de la curiosité, il peut-être une véritable rencontre, les retrouvailles avec soi-même. Une véritable thérapie !

Anne Thoumieux, journaliste et auteure bien-être, vient de sortir un livre « le voyage de Wendy ou l’effet sac à dos. ». Elle nous  parle du voyage comme d’un soin.

 

Le pitch : Wendy 26 ans vient de perdre ses deux parents à quelques mois d’intervalle. Elle subit un travail où elle ne s’épanouit pas et ne trouve aucune aide de la part de sa famille. Seule elle est et n’a plus rien à perdre. Elle se décide à suivre des personnes rencontrées lors d’une soirée pour un mariage à Buenos Aires. Sa vie risque de commencer là-bas.

Rencontre avec Anne :

Pourquoi ce livre ?

Ce roman est un roman « feel good », résolument optimiste qui montre le voyage sous un autre angle, l’angle thérapeutique. Je l’ai écrit sur des bases très autobiographiques, j’ai vécu ce drame de perdre mes parents, et je suis partie en Argentine. Je parle de voyage et de deuil. Je parle de la peur de l’inconnu qui soudain laisse la place au soulagement quand on prend son voyage et sa vie en main.

Aviez-vous déjà voyagé avant ?

Oui, je connaissais l’Asie, et je voulais retourner sur ce continent. Mon premier voyage avait été le Japon où j’ai attrapé le virus de la découverte.

L’Argentine, je ne savais pas à quoi m’attendre. Je ne parlais pas espagnol, j’avais peur du danger. Ce pays m’a surprise. Buenos Aires est une ville urbaine et chic pour certains quartiers. J’ai adoré Palermo et son ambiance colorée. Je me suis sentie bien.

Ce qui est le plus important dans ce voyage est le fait d’avoir sauté le pas et d’avoir continué le voyage seule. J’ai réussi à m’extirper du groupe avec lequel j’étais partie. La solitude n’est pas un frein, au contraire les gens viennent à vous. Même en étant en couple, je pense qu’il faudrait se laisser des moments pour partir seul.

L’effet sac à dos ?

Oui, quand on part loin, il se passe quelque chose sur l’estime de soi, sur le courage. Prendre son sac à dos, c’est partir en mode intuitif, se laisser porter par la vie et apprendre à avoir confiance.

On goûte à la liberté de faire ce qu’on veut, quand on veut. On prend plaisir à choisir où on va. On n’a plus peur.

Qu’est-ce qui vous a le plus marqué dans ce voyage ?

La Pachamama* ! Elle est partout en Amérique latine. La célébrer, c’est célébrer la planète, la nature, respecter la vie. J’ai toujours ressenti une profonde connexion avec la nature quand je marche. Le désert, certains paysages me rendent sereine comme après une méditation ou du yoga. La Pachamama fait sens. Nous devenons responsables de la vie.

Elle rejoint pour moi le Lagom. C’est une philosophie, une façon d’être à la suédoise. Les Suédois ont une conscience de l’autre qui les pousse à respecter leur environnement. Ils pensent à leurs enfants, à leurs voisins, à la communauté. Le lagom c’est redonner du sens à tout ce que l’on fait par exemple faire attention à sa consommation, voyager en étant responsable. En Suède, on parle du droit à la nature. Il n’y a aucune barrière dans les campagnes, tout le monde peut dormir où il veut à partir du moment où le lieu reste préservé. Le Lagom est un guide sur la Suède, un guide d’initiation à l’esprit suédois.

« Le Voyage de Wendy » est un guide du voyage pour enfin vivre sa vie et s’affirmer.

Parlez-nous du voyage en guise de thérapie ?

La clé est de partir : s’éloigner pour se trouver, se mettre face à soi pour se rencontrer.

Si l’on part seul, c’est encore mieux. Il va forcément y avoir des rencontres, de l’imprévu, de belles surprises.

D’après mon expérience, au retour, je me suis sentie plus forte et moins vulnérable. J’étais enfin bienveillante envers moi-même et j’avais pris assez de recul pour prendre des décisions fortes.

Suite à ce voyage, je suis repartie très souvent, je ne me lasse pas de découvrir le monde.

En guise de conclusion:

Partez, foncez et profitez ! Bref osez !

*La Pachamama est la Terre-Mère, la déesse Terre celle qui nourrit, abrite. Ce culte est pratiqué partout en Amérique latine. On honore la terre, on la respecte.

Les Livres d’Anne Thoumieux

Le  livre du Lagom

le voyage de Wendy

 

Et vous, où voulez-vous aller?

 


informations pratiques aeroports gares beforgo voyage

Besoin de services complémentaires pour parfaire votre voyage? faites donc un tour dans notre Boutique – services !

Vous aussi vous voulez partir découvrir le Pachamama  ? Alors cliquez ici pour recevoir des propositions et prix de nos agences spécialistes partenaires.

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *