• L'édito de Beforgo
  • L'édito de Beforgo
  • le 25 mars 2018
France

L’humanitaire sous toutes ses formes

On a tous un proche, un collègue ou même une connaissance qui a raconté – sous nos yeux ébahis – sa mission humanitaire, une incroyable expérience de vie. Ecouter les autres vous aurait-il donner envie de vivre un moment unique tout en vous rendant utile ? Dans ce cas, lancez-vous, cet article est fait pour vous !

Voici les différents types de missions et statuts humanitaires, pour partir en France ou à l’étranger.

 

Si la philanthropie s’est énormément démocratisée ces dernières années, attention toutefois aux idées reçues et à ne pas confondre plusieurs concepts :

– Le volontariat est une activité à temps plein qui consiste à apporter son aide à une population, un territoire ou une faune, et bénéficie d’un statut tout à fait légal. Les ONG recherchent généralement pour ce genre de contrat des personnes spécialisées professionnellement dans ce domaine.

Néanmoins, d’autres organismes ont ouvert le volontariat à un public plus large : grâce à l’écovolontariat par exemple, destiné à la protection de l’environnement, un citoyen ayant entre 18 et 70 ans peut partir en mission humanitaire sans formation ni compétences, mais toujours sous un statut spécifique : V.I.E, service civique, salarié, etc.

 

Contrairement au volontariat, le bénévolat ne doit pas être l’activité principale de la personne intéressée par une mission humanitaire. En effet, un individu est considéré comme étant bénévole à partir du moment où il s’engage librement dans une association, et ce à temps partiel. Il s’agit généralement d’étudiants, de demandeurs d’emplois ou de retraités.

 

Enfin, un détail qui a son importance est à prendre en compte : l’aspect financier. Sachez que le bénévolat est normalement non lucratif, ce qui signifie que l’activité est non rémunérée, contrairement au volontariat.

Il existe donc, en France et dans le monde entier, deux types de missions :

la mission humanitaire bénévole, temporaire, animée par une personne qui reçoit éventuellement une simple allocation de subsistance, le reste des frais étant à sa charge ;

Et la mission humanitaire volontaire qui recrute un individu sur la base d’une rémunération.

 

Une fois toutes ces infos pratiques en poche, à vous de vous renseigner auprès des organismes humanitaires, et de décider quelle sera votre action solidaire :

si vous préférez rester dans l’Hexagone, parcourir le monde, aider des populations sans eau potable, soigner des animaux ou encore lutter contre la déforestation.
A votre bon cœur !

 

Et vous, où voulez-vous aller?

 

 


informations pratiques aeroports gares beforgo voyage

Besoin de services complémentaires pour parfaire votre voyage? faites donc un tour dans notre Boutique – services !

Vous aussi vous voulez partir découvrir  ? Alors cliquez ici pour recevoir des propositions et prix de nos agences spécialistes partenaires.

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *