« On se retrouve sur la route ?»

  • L'édito de Beforgo
  • L'édito de Beforgo
  • le 16 avril 2018
Maroc

« ON SE RETROUVE SUR LA ROUTE

beforgo voyage blog argentine

L’émission « Faut pas rêver » s’est enrichie d’une nouvelle présentatrice. Le programme, maintenant diffusé le lundi soir en prime time, a vu l’arrivée de Carolina de Salvo en renfort de Philippe Gougler. Cette émission diffusée depuis 28 ans a conquis un public fidèle. Mais qui est donc Carolina ?

Une audacieuse passionnée

Le parcours de Carolina est celui d’une globe trotteuse. Née en Italie, elle a vécu son enfance entre Rome et la Sicile. Ses parents l’initient très tôt aux voyages et à l’autonomie. À 15 ans, elle part, seule, visiter de la famille en Argentine. Une famille qu’elle ne connait pas, du côté de la province de Misiones. Coup de foudre pour cette partie du monde.

À 17 ans, elle débarque à Paris pour changer d’air et vivre ailleurs. Les mains dans les poches, zéro piston, juste avec son envie et son enthousiasme, elle propose ses services aux boites de production en devenant interprète sur les tournages « Je me suis sentie tout de suite adoptée par la France même sans en connaitre les codes »

Études d’histoire de l’art, fixeuse sur les tournages d’émission en Italie, assistante réalisatrice et réalisatrice, elle possède aussi l’art et l’amour des mots (sans aucun accent.)

Ses premiers voyagesbeforgo voyage blog faut pas rever caroline

Un des endroits qu’elle chérit le plus est l’Amérique du sud, particulièrement les Andes. « Des paysages les plus vides, d’une vie rugueuse naissent des moments très heureux surgissant d’un rien ». Elle a déjà bourlingué au Chili, Pérou et en Argentine. Elle aimerait se rendre en Colombie, Bolivie, Équateur. Les Andes sont-elles teintées de spiritualité pour elle ? « Je n’ai pas vécu le mysticisme à la première personne, je l’ai surtout observé chez les peuples andins.»

Une fervente lectrice 

« J’adore incarner une émission de voyages, j‘aime quand les émissions nous apprennent des choses. « Faut pas rêver » permet le voyage à hauteur d’Homme. On peut la rapprocher du roman d’aventure »

Dans quel lecture se plonge-t’elle quand elle court le monde? « Je me nourris de romans d’aventure ou de récit de voyage. Sylvain Tesson est un de mes auteurs préférés. J’aime sa plume, son approche du territoire »

« J’aime aussi suivre les photographes . Sur mon fil d’actualité d’instagram, je n’ai pratiquement que des photographes.»

Son « savoir voyager »

beforgo voyage blog faut pas rever caroline

Comment voyage-t’elle ? « Je peux sans problème partir en stop, me perdre dans des pays de longues semaines, seule, avec mon sac à dos et ma tente » Dans un sourire, elle avoue qu’elle aurait adoré être une Indiana Jones. Partir seule ? « On plonge mieux dans un pays » Pour elle, voyager c’est prendre le temps, se relier à soi et aux autres. « Se plonger dans le rythme du pays, lâcher son rythme de voyageur, entrer en résonance avec le pays, son peuple »

Quelles ont été ses dernières destinations?

« L’Iran, magnifique et assez simple quand on voyage en tant que femme seule. « Je suis partie un mois, entre Yazd et Téhéran. J’aime rayonner autour d’un point et rester un moment. Il est alors plus facile de tisser des liens de confiance. Ce qui fait qu’un voyage sera unique, ce sont les rencontres, »

Son prochain voyage ? « La route de la soie, très certainement cet été. »

Sur la route des oasis au Maroc (Faut pas rêver du 05/02/18)

beforgo voyage blog faut pas rever caroline maroc

Dans son dernier « Faut pas rêver » qui se passait au Maroc, les rencontres n’ont pas manqué, les belles surprises aussi. « J’ai apprécié passer du temps avec le berger. Il vit avec ses chèvres au milieu de ce qui semble nul part, mais c’est un lieu plutôt accueillant où tout est là pour la survie. »

« J’ai été frappée par l’amour que les marocains déploient autour de tous les microcosmes, comme les oasis et les histoires des Berbères qui sont de magnifiques conteurs »

Un gros coup de coeur pour l’oasis d’Aguinane « une merveille de palmeraie, avec ce petit monsieur, l’homme le plus important du village, celui qui donne accès à l’eau. »

Dans les coulisses de l’émission

Comment se passe le tournage?

« On commence déjà à tourner pour les émissions qui seront diffusées l‘année prochaine. Nous partons environ tous les 2 mois, les tournages durent 15 jours. Le montage prend plusieurs semaines et inclut l’écriture des commentaires. L’étape du montage me plait particulièrement, c’est un travail d’équipe pour raconter l’histoire vécue. J’y participe activement »

Ses conseils de lecture :

Delphine Minoui : les passeurs de livres de Daraya

Hisham Matar : la terre qui les sépare.

Tous les livres de Sylvain Tesson.

Au moment de cette interview, elle s’apprêtait à partir pour le Sri Lanka. Depuis, elle s’est aussi rendue en Finlande. De belles émissions en perspective.

 

 

Et vous, où voulez-vous aller?

 


informations pratiques aeroports gares beforgo voyage

Besoin de services complémentaires pour parfaire votre voyage? faites donc un tour dans notre Boutique – services !

Vous aussi vous voulez partir découvrir le Maroc  ? Alors cliquez ici pour recevoir des propositions et prix de nos agences spécialistes partenaires.

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *