Un été indien au cœur du village de Comporta, au Portugal

  • L'Edito de beforgo
  • L'Edito de beforgo
  • le 1 octobre 2019
Portugal

Un été indien au cœur du village de Comporta, au Portugal

 

bateaux de pêche à comporta

 

À environ 120 kms au sud de Lisbonne, près de la petite ville d’Alentejo, au sein de l’estuaire du  Rio Sado, s’étalent de longues plages de sable blond, une nature à l’état brut avec ses forêts de pins odorants. Un petit village, Comporta fait parler discrètement de lui depuis plusieurs années. Longtemps ce petit paradis voué à la chasse est resté aux mains d’une famille qui, suite à une faillite, a ouvert les portes de ce lieu magnifiquement préservé.

 

Une ambiance « Écolochic »

Impossible que le tourisme de masse s’y déploie, la réserve naturelle est classée, on ne peut pas construire sur cette bande de sable de 12 500 hectares. Fréquenté par des « beautiful people », le confort n’en reste pas moins simple et l’ambiance se veut écolochic. Se promener sur les magnifiques plages sauvages à pied ou à cheval, observer le vert tendre des rizières peuplées de cigognes blanches et les eaux cristallines de l’océan, c’est un paradis perdu où aucun complexe hôtelier, discothèque ne viennent entacher cette vision idyllique.

Seulement 3000 habitants l’hiver, le triple en été, on est bien loin des chiffres des « place to be » de la Méditerranée ! Les balades à vélo sur les pistes sablonneuses et le bruit de l’océan en fond sonore, au loin des bancs de dauphins jouent sur la ligne d’horizon, on respire et s’inspire à Comporta. Les cabanes de pêcheurs deviennent des pieds-à-terre chics mais minimalistes. 26° sur le sable et 20° dans l’océan.

 

Une déconnexion totale

L’endroit est parfait pour une déconnexion totale, quelques jours en septembre. Le soir venu, écouter la langueur des chants du fado en regardant le ciel étoilé sur la terrasse de sa cabane en toit de chaume. C’est loin de tout mais au coeur de soi que Comporta nous invite. Ce coin du bout du monde à seulement 3 heures de la France, ne donne pas envie de le quitter, l’Amérique est juste de l’autre côté de l’océan pour rêver de voyages lointains.

Il y a aussi de quoi se nourrir, et plutôt bien, avec les bons petits restaurants où la sardine grillée, la bouillabaisse portugaise, les huitres fumées au pin offrent une cuisine marine simple mais goûteuse.

Pour les activités, apprendre à surfer, faire du kayak dans l’estuaire du Sado, monter à cheval dans les dunes, finir un bouquin, et surtout ne rien faire du tout les yeux perdus sur l’horizon.  Quand il sera temps de partir, on peut imaginer un retour en douceur à la civilisation en passant un jour ou deux supplémentaires à Lisbonne.

 

Les bonnes adresses

Balades à cheval de José Ribeira à Torre / cavalos Na areia : pour cavaler sur le sable, moment de liberté absolue. Des hébergements durables, proche de la nature, etc.. : Quinta da Comporta : hébergement durable mais ici c’est la norme, magnifique espace naturel et confortable. Sublime comporta : élégance rigoureuse d’une villa dans la pinède aux larges baies vitrées. Las Casas na Areia : quatre cabanes de pêcheurs les pieds dans le sable. Restaurant au naturel : Comporta café : les pieds dans le sable pour déguster la pêche du jour.

 

 

Vous avez un projet voyage ?

et vous ne voulez pas vous tromper ?

Demandez un devis gratuit 

Et vous recevrez des propositions adaptées à vos besoins, de nos partenaires agences spécialistes.

 

Besoin de services complémentaires pour parfaire votre voyage ? faites donc un tour dans notre Boutique – services !

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *